11. janvier 2018 - 20:30 jusqu'à 23:30
Partager sur:

DREW McDOWALL, MARC BARON aux Instants Chavirés | Instants chavirés | jeudi, 11. janvier 2018

jeudi 11 janvier 2018
Instants Chavirés
DREW McDOWALL solo
MARC BARON solo

- - - -
À noter >
– Préventes en ligne conseillées en suivant ce lien :

– Abonné.es Instants Chavirés : réservation indispensable par mail.
– Places uniquement debout. Pas de CB, pas de vestiare.

– – – –
DREW McDOWALL

synthétiseur modulaire, électroniques
D’origine écossaise, Drew McDowall vit à New-York depuis le début des années 2000. Son parcours recèle plusieurs étapes significatives puisqu’il a été membre de Coil de 1995 à 2000, il a également participé au groupe Psychic TV et a travaillé sur bon nombre de remixes, notamment le Further Down The Spiral de Nine Inch Nails.
De retour dans des sphères plus underground, il crée Compound Eye avec Tres Warren (Psychic Ills) mais travaille surtout en solo et livre son premier album solo tardivement en 2015, via Dais records puis un second sur le même label « Unnatural Channel » en 2017.
Deux excellents disques sur lesquels rien n’est laissé au hasard…
Naturellement post industrielle, la musique de Drew McDowall est ciselée et marquée par une atmosphère ambient et active. Pulsations et oscillations lancinantes, samples aux accents ésotériques… Drew McDowall apporte définitivement quelque chose de captivant et de novateur à l’édifice des nouvelles musiques électroniques… Ce qu’il a finalement toujours fait tout au long de sa carrière.




– – – –
MARC BARON

Le travail musical de Marc Baron s’inscrit dans une logique traditionnelle de composition en studio. La bande magnétique, le magnétophone et les machines analogiques y occupent une place centrale. Ses sources sont essentiellement issues de captations du quotidien, récupération d’archives existantes et de manipulations électroniques. Ce matériau, souvent biographique, est mis à l’épreuve de la bande et des machines pour produire un alliage conçu pour le haut-parleur. Sa musique est un travail d’assemblage avant tout : il cherche à créer une tension en entremêlant des qualités et des éléments disparates pris entre un ultra-réalisme d’apparence et l’abstraction de la matière sonore brute. Il cherche ainsi une musique d’extrême contraste. Par ailleurs, son travail sur scène est fondamentalement lié à la contrainte et à l’archaïsme des magnétophones et de la bande magnétique. Il fabrique des compositions qu’il interprète sur scène avec ses machines où la mécanique sonore du magnétophone prend place dans la masse des sons imprimées sur la bande et des larsen générés par l’entremêlement des machines et du lieu.



- - - -
Instants Chavirés
7 rue Richard Lenoir
93100 Montreuil
metro Robespierre

à 20h30.
13 - 11 - 9 EUROS